L’idée de base était très simple :
une radio pour les jeunes, par les jeunes.

Puisqu’on la voulait accessible et pas trop coûteuse, elle serait diffusée sur Internet. Puisqu’on la voulait en lien avec la population, elle aurait son studio dans une vitrine, ouverte sur la rue.

Un peu de matériel, des équipes de jeunes étudiants motivés, et quelques jours de formation plus tard, le Parlement des Jeunes de la Ville de Neuchâtel pouvait à l’été 2011 annoncer la création de la webradio NeuchVox ! Au gré des arrivées de nouveaux membres et des départs des vétérans, elle a développé des nouvelles émissions, couvert des festivals, accueilli des artistes par dizaines, organisé des débats, interviewé des cinéastes, des politiciens ou des journalistes, et elle a même fêté bien des célébrations en direct. Aujourd’hui, ses deux principales émissions sont Ultrason, qui s’attache à faire découvrir les jeunes musiciens de Suisse romande, et Nobody Cares, qui se consacre au cinéma, à la télévision ou à la littérature.

Un des piliers du projet est, évidemment, de permettre aux jeunes de s’exprimer. La webradio fournit un environnement idéal, au carrefour de plusieurs activités : les bénévoles, âgés de 16 à 25 ans, découvrent les métiers des médias, et animateurs comme invités sont confrontés à un public qui les écoute.

Le studio-vitrine comme la diffusion par Internet illustrent bien ce lien : que ce soit en interviewant de jeunes artistes de la région, en parlant cinéma ou en faisant la fête, NeuchVox communique toujours directement avec son public, qu’il soit local ou international !

Depuis six ans, NeuchVox diffuse toujours, prête à vous accueillir dans son bocal ou sur Internet, que vous soyez un auditeur curieux, un fan de la première heure ou même, qui sait, une futur animatrice avec une idée d’émission en or !brochures